06/01/2013

En 2013...

En 2013 j'ai décidé, contrairement à mes habitudes, de prendre des bonnes résolutions. Mais pas des bonnes résolutions chiantes, genre arrêter de fumer (fait... enfin... la plupart du temps) ou faire régime (jamais de la vie!), trucs que la culpabilité nous dicte et qu'on est de toute façon sûrs de ne pas "tenir" (déjà le mot militaire qui donne envie...).

En 2013 j'ai décidé de travailler sur des choses déjà amorcées, pensées, suggérées, et qui me font du bien. J'ai décidé d'être bien.

En 2013, je vais continuer à poser mes limites, de plus en plus. Je suis lasse de l'image de "bonne poire" qui me colle parfois à la peau. Ce n'est pas facile, les gens sont surpris (et moi la première), mais qu'est-ce que ça fait du bien!

En 2013, je fais la chasse au gaspi... notamment gaspi du temps. Une réunion inutile? Ce sera sans moi. Une formation imposée et inefficace? Je brosse. Parce que dans les 24h qui égrènent une journée, je ne VEUX PAS en consacrer plus que nécessaire à mon boulot. Je ne me laisse plus (trop) bouffer...

En 2013, plus question non plus de me laisser bouffer par les gens toxiques. Cela fait un moment déjà que ma politique face à certains collègues est un mélange entre "la bécasse et l'autruche", ça me convient, je continue! Tu m'emm...? Je t'évite. Et si ce n'est pas possible... j'ouvre mon paravenin.

En 2013, j'ai envie de m'acheminer vers plus de "simplicité volontaire". Même si, tout le monde nous le dit, pour être un bon citoyen (bon ou con?) chacun se doit de consommer, encore et toujours plus, sinon c'est la RECESSION, au secours... pour ma planète et pour mon portefeuille, en 2013, je pèse!

Puis en 2013 j'écris enfin cette lettre à ma meilleure ennemie, ma pire amie, celle qui me bouffe, me bousille, m'écrase et me poignarde. J'écris... parce que ça fait partie de moi depuis presque toujours et que j'ai envie de me faire du bien.

Enfin, en 2013, je m'autorise. Autorise à quoi? A tout! A l'imperfection, au rêve, à la joie, à l'émotion... Je n'ai pas de rime (autre que méga foireuse, tout le monde l'aura compris) en 13 qui exprime ce que je veux dire, donc ce sera en vers libres que je résumerai mes bonnes résolutions:

 

2013, année de la joie

2013, année du grandir

2013, année de l'écologie (micro et macro)

Bref... 2013, c'est balèze!

(peux pas m'en empêcher... Innocent)

Meilleurs voeux à tous!

Les commentaires sont fermés.