01/03/2013

P*** de cuisine!!!

Cela faisait longtemps qu'ils en parlaient, de cette f*** cuisine. Plus précisément depuis que, contraints et forcés, ils avaient dû lâcher leur maison (de location) adorée pour devenir, presque contre leur gré, les propriétaires d'une ruine magnifique maison dite "à rafraîchir". Au départ, pourtant, ils avaient fixé une série de critères à remplir: leur nouveau palace se devait d'être suffisamment grand pour accueillir leur famille en devenir (un enfant né, un en route et un 3è dans la tête), dans les limites de leur (tout petit) budget, et en excellent état, vu leurs talents de bricoleurs à tous les deux. Très vite, ils ont vu que vouloir respecter les trois critères était peine perdue... Ils ne voulaient pas oublier le critère "spacieux", ils ne POUVAIENT PAS oublier la question budget... ils ont donc dû fermer les yeux sur le côté "rien à refaire". Ils sont donc tombés amoureux d'une grande bicoque pas loin du centre mais au pied des bois, accessible en transport en commun, qui, certes, n'était pas tout à fait au point, mais qui possédait le charme des demeures d'antant (puisqu'elle date de 1865).

Les premiers travaux étaient les plus urgents, puisque la maison ne possédait ni chauffage central, ni "vraie" salle de bains, ni eau chaude, et puisque les châssis des futures chambres était troués. Ils ont donc fait colmater les brèches, tout en se disant patience, un jour, peut-être...

Les travaux dans l'urgence, un accouchement épuisant quelques jours à peine après l'emménagement, puis un budget complètement anorexique a fait que pendant un long moment, le reste des travaux fut oublié. Un jour, peut-être...

Lorsqu'ils eurent fini de payer la voiture, ils se dirent qu'ils allaient pouvoir commencer à penser à leur cuisine, leur p*** de cuisine. Elle avait un charme fou, c'est vrai, et aux dires des visiteurs elle donnait super bien sur les photos.

DSC_0017.JPG(oui, vous l'avez bien reconnu, c'est Arnold!!! A l'avenir il "tapissera" le fond des futurs placards!)

Bon, de l'extérieur ça faisait un peu "favellas", surtout quand ils pendaient leur linge, mais finalement on se fait à tout!!!

Finalement, ils se sont lancés: architecte, demande de permis, corps de métier... le chantier est enfin commencé, et à présent leur cuisine ressemble à ceci:

DSC_0495.JPG

 

 

 

 

Les enfants, eux, trouvent très amusant de manger dans la salle à manger (ben oui: comme elle ne communiquait pas avec la cuisine, avant ce n'était que quand ils avaient des invités!) où ils ont relégués le minimum indispensable à une alimentation vaguement correcte, de devoir aller vider les casseroles de pâtes dans la baignoire, et de s'éclairer à la lampe de poche aux toilettes! Les parents, eux, ont un peu plus de mal à se faire au ménage (obligatoire!) quotidien, aux courses de haut en bas et de bas en haut, à l'absence de lessive et au manque d'espace. Mais c'est pour un mieux. Ils auront un bel espace, de la lumière, une vraie terrasse... L'ennui, c'est qu'ils risquent de devoir continuer à manger des pâtes au beurre (le dimanche!), vu la ruine totale qui les attend... mais c'est pour la bonne cause!!!

Au moins, depuis que les travaux ont (enfin!!!) commencé, ils en parlent moins... On espère qu'en été on pourra vous montrer les photos du produit fini!!!

11:09 Écrit par Catherine dans Mes tartines à moi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Hey Madame Catherine, je ne savais pas que tu avais un blog!!!!!!!! J'irai faire tour au plus vite (ici, c'est la course, on doit aller prendre un bus pour un long trajet).... Gros bisous et à très bientôt et courage pour la suite des travaux!

Écrit par : Madame Roxane | 16/04/2013

Les commentaires sont fermés.