22/01/2014

Si j'étais tueur à gages...

... ma première cible, ce serait ça:

          Photo: audi.bymycar.fr

Je ne sais pas ce qui se passe, et je ne voudrais sûrement pas généraliser mais de plus en plus, j'ai l'impression, alors qu'on est en plein Salon de l'Auto, que cette voiture offre l'option "nuage de testostérone permanent" à ces acheteurs potentiels - que dis-je, pour certains modèle c'est de série!!!

Diable, oublions la langue de bois: les trois quarts des conducteurs d'Audi que je croise sur la route sont des abrutis doublés de crétins.

Avant de vouloir me crucifier, vous qui faites sans doute partie des 25% d'autres (car si, il y en a!), écoutez plutôt.

Certes, être sur la route est de moins en moins "fun": entre travaux qui prolifèrent sans sembler progresser, le trafic qui se densifie d'année en année, les places de parking de plus en plus rares et de plus en plus chères, ce soi-disant "plaisir de conduire" tant vanté par les vendeurs est de moins en moins présent. Mais est-ce vraiment une raison pour se transformer en bête sauvage dès qu'on est derrière son volant, bordel???

Vous qui ne supportez pas qu'une voiture se glisse devant vous, même parce qu'elle souhaite monter sur l'autoroute ou en sortir; vous qui avez l'impression que la route est à VOUS, et rien qu'à VOUS; vous qui préféreriez la mort à la courtoisie; vous qui faites semblant d'ignorer les feux de marche arrière qui montrent que la personne devant vous souhaite faire un créneau (et vas-y que j'te colle au train, ch'uis pressé, MOI); vous qui confondez rond-point et piste Formule 1 (pourquoi s'arrêter à temps quand on peut faire semblant de percuter la p'tite dame qui roule pépère dans sa familiale avec son grand nez de grosse bagnole de mec important?); vous qui aimez prendre des risques et qui manquez de renverser passants et vélos pour piquer la place de parking libre au nez et à la barbe du pauvre couillon qui attend depuis 10 minutes; vous, enfin, qui pensez que s'arrêter au feu rouge relève de l'ineptie la plus totale (ces bêtes gosses n'ont qu'à traverser APRES mon passage)...

Méfiez-vous! Faites bien attention! Moi qui suis plutôt de nature tranquille et calme, me voilà à mon tour de plus en plus potentiellement violente. Donc, un jour, on frôlera mes enfants de trop près; on me piquera ma place de parking une fois de trop; on me fera poireauter cinq minutes trop longtemps, simplement parce qu'on oublie la plus élémentaire des règles de (bien) vivre ensemble, à savoir la courtoisie... et la brave dame pépère dans sa familiale se transformera en furie. Ne vous laissez pas tromper par son gentil sourire et son physique ridiculement peu impressionnant: l'adrénaline, ça peut transformer n'importe quel matou en panthère furieuse. Surtout, surtout si on fait mine de toucher à ses petits.

En attendant... heureusement que, trois jours sur quatre...

Je prends le bus! Clin d'œil

C'était ma pensée philosophique du mercredi après-midi (puisque mercredi, jour où je suis en voiture...)

 

 

 

16:05 Écrit par Catherine dans La tartine d'humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vivre ensemble, sur la route |  Facebook |

Commentaires

"vous qui préféreriez la mort à la courtoisie" : c'est tellement ça !!!
Société individualiste. De plus en plus. Ce sont des termes assez antinomiques, quand j'y pense...

Écrit par : wam | 15/02/2014

Les commentaires sont fermés.