14/05/2014

Recette du couple qui marche?





Il n'est pas toujours facile d'avoir de l'empathie. Surtout quand autour de nous s'effondre ce qui semble nous tenir en un seul morceau. Il y a des périodes comme ça où l'on a l'impression d'être entouré par des gens "en rupture". Hormis la douleur qu'on peut imaginer sans pouvoir la soulager, j'ai reçu dans l'oreille une petite question apparemment anodine, mais qui m'a presque perturbée. "Comment tu fais, toi?".

En bonne "auto-flagellante", ma première réaction a été de m'excuser: oh, tu sais, nous aussi on a nos problèmes, nous aussi c'est parfois galère, moi aussi j'ai des envies de partir, je fantasme au moins 6 fois par semaine sur des vacances toute seule dans mon loft (imaginaire) où règne un ordre et une organisation parfaite, où je peux picorer 2 feuilles de salade et lire des romans policiers pendant 14h de suite, où je peux écouter Abba et "Fan des Années '80", où les seules merdes à ramasser soient LES MIENNES, parfois oui, moi aussi... mais oui, c'est vrai, pardon, en fait en général tout va bien, désolée, je ne sais pas pourquoi...  

Mais sa question m'a poursuivie - et me poursuit toujours. Y a-t-il une "recette" pour les couples qui marchent? Plus terrifiant encore: s'y a pas de recette, cela veut-il dire que nous aussi, "ça" nous guette? Ou alors sommes-nous des rescapés pas (encore?) touchés par la réalité? Je dois dire qu'aucun de ces scénarios ne me plaît! Donc je vais tenter de répondre à mon amie... Comment on fait, nous? Je m'étais déjà posé la question voici quelques années - à l'époque où nous n'avions "que" deux enfants et douze ans de vie commune. A présent cela nous en fait respectivement trois et 16 (je dois toujours compter sur mes doigts!), voyons voir ce qui a changé (ou pas!!!).

Je pense que d'abord, il faut rester réaliste : espérer une vie de couple à la "Brangelina", dans le glamour et les paillettes, à long terme, ça me semble illusoire. Par contre, se contenter de petites choses d'une part, puis essayer de multiplier ces petites choses d'autre part, ça, c'est possible! Ne pas attendre l'exceptionnel (ou la St-Valentin) pour se dire et se montrer qu'on s'aime. Rester un couple, quoi, et afficher que votre couple est une priorité, même (surtout!!!!) si vous avez des enfants. Comment? Par exemple en éteignant la télé de temps en temps et en passant votre soirée à papoter avec votre conjoint. Si vous avez perdu l'habitude, pourquoi ne pas (re)commencer par un petit jeu "spécial couples", pas forcément sexuel mais en tout cas, qui pourrait être la base pour reprendre l'habitude de se parler, et pas que pour dire qui fait à bouffer et qui va conduire les gosses.

Dans la même veine, il me semble indispensable de pouvoir s'AMUSER ensemble, que ce soit à la maison ou ailleurs. Beaucoup de couples de mes connaissances, lorsqu'ils veulent s'amuser, font des soirées "mecs" ou des soirées "nanas". Moi aussi j'aime beaucoup, et c'est vrai qu'on peut s'amuser d'une autre manière entre filles (ou mecs) qu'en couple. Mais l'un n'empêche pas l'autre! Et c'est super important, quand on regarde son partenaire, de ne pas uniquement voir le père, le mec qui engueule les gosses, qui ramène le pognon, qui conduit la voiture ou qui fait les courses, mais aussi celui qui a emporté votre cœur il n'y a pas si longtemps!

Autre chose qui nous porte: les projets communs. Autour de nous, les couples qui marchent bien ont en général un ou des projets qu'ils mettent sur pied ensemble, en équipe (voir plus loin). Un projet ça peut être une maison à construire, un voyage à faire, un séjour à l'étranger... ou tout simplement d'avoir une famille (nombreuse ou pas) où l'on se sent bien et où les parents sont ensemble et heureux... Donc pas besoin de sortir l'argument financier: il n'est heureusement pas nécessaire d'être millionnaire pour faire de chouettes projets ensemble.

Ben tiens, puisqu'on parle de "ensemble"... vous connaissez la formule 1+1=3? Ben ça s'applique aussi dans le couple: le tout doit (devrait) être plus que l'ensemble des parties. En gros, pour moi, un couple qui marche vraiment bien, c'est une équipe, c'est comme l'embrayage et l'accélérateur dans la voiture, comme, heu... j'arrête les comparaisons foireuses, mais on doit travailler ensemble. C'est pas évident, et c'est même assez rare, je pense: autour de moi, en tout cas, j'en vois peu. Je vois surtout des individus qui vivent ensemble et qui ont leurs ambitions personnelles chacun de leur côté, sans penser que leur couple, ça peut aussi être une chouette ambition.

Autre chose qui, chez nous, est super important (je marche sur des œufs puisqu'il paraît que dire ça me donne l'air prétentieuse et irréaliste): la fidélité. C'était dans notre "contrat" dès le départ. Et non, je ne me dis pas au-dessus des tentations, et je ne suis pas aveugle ou confiante au point de me dire que mon homme ne sera jamais tenté non plus (fais gaffe à tes dents si tu l'approches, d'ailleurs, sal***). Mais honnêtement, si on mène une vie "normale", càd méga occupée, et qu'on envoie les bons signaux, càd je suis en couple et heureux(se) de l'être, c'est quand même pas comme si y avait des milliards de types qui n'attendaient que ça!!! (je parle de moi, là: chez vous c'est peut-être différent). Donc pour l'instant, ce n'est pas vraiment un combat de tous les instants - et comme on est bien, ma foi, pourquoi chercher ailleurs? Pour tirer un coup? Pfffft... pour moi c'est un peu comme dire "Du gastronomique tous les soirs, j'en ai marre, je vais me bouffer une boîte entière de raviolis froids directement hors de la boîte, d'une marque bon marché, histoire d'avoir bien mal au bide mais au moins j'aurai essayé...".

Si vous n'avez jamais bouffé de raviolis, ok, limite je peux comprendre (quoique, pour moi fallait y penser avant mais bon, on va encore me traiter de judéo-chrétienne...). Mais moi les raviolis je connais, bordel, et j'en n'ai plus envie. Quant à trouver "le grand amour"... je changerai peut-être de discours, mais ça se peut de tomber amoureux quand on est déjà amoureux? Enfin, même si j'avais un autre discours, il me reste à moi la question de "mais quand aurais-je le temps de caser un amant???". Franchement, à part sur le temps de midi dans des endroits que je ne veux même pas invoquer ici, je ne vois pas! Vous allez me dire "Qui veut peut"... ok, mais justement!

Je sais que, de nos jours, on vit de plus en plus vieux. Je sais que les chances d'avoir un couple qui dure "pour toujours" sont de moins en moins nombreuses. Il n'empêche que le défi en vaut la peine. Moi j'ai pas envie de balancer mon homme à la première crise. J'ai envie de choses durables, pas d'un truc jetable. J'ai envie de montrer à mes enfants qu'on peut s'aimer et se respecter. Mais je n'ai pas de recette pour un couple qui marche. On tente, on est bien, on a de la chance de s'être bien trouvés (même si, parfois, un peu trop bien, vu qu'on a les mêmes défauts donc parfois ça manque cruellement de certaines choses, ici, genre réalisme et organisation... on ne peut pas tout avoir!). Puis, le reste... c'est un peu comme le mec qui tombe d'un immeuble: on se dit "jusqu'ici, tout va bien"...

Les commentaires sont fermés.