05/05/2014

Le dimanche matin

Le dimanche matin, pendant que la maisonnée dort encore, moi je vais à l'aquagym.

Paf, ça y est, je viens de me prendre 35 ans sur la gueule dans votre imaginaire, avouez-le! Je vois bien aussi la mine rigolarde de mes collègues (surtout masculins) à-peine-plus-jeunes-que-moi mais pas (encore?) concernés par les questions de date de péremption, EUX, quand je mentionne ce hobby. Je vois bien qu'ils se disent que purée, je suis vachement content de sortir avec une fille qui court!

Malgré ça, je ne renoncerais pour rien au monde à ma petite leçon hebdomadaire (enfin... que je tente désespérément de rendre systématiquement hebdomadaire). Moi qui (pas rire!) n'aime ni suer ni souffrir, c'est le sport idéal! Y a pas de courbatures, on travaille tout le corps en douceur, ça respecte les (vieilles) articulations et ça tonifie vaaaachement.

De plus, la tranche horaire est parfaite: ça commence à 9h15, ça termine à 10h. Ok, à l'époque où le samedi soir était synonyme d'excès en tous genres jusque très tard, ça ne l'aurait pas fait. Mais à présent que nos samedis soirs sont... disons nettement moins aventureux (on sort dans notre tête, nous, en fait!!!), me lever à ces heures me pose rarement problème. Et au moins c'est un moment où personne n'a besoin de moi! Comprenez: si à la fin de la leçon j'ai envie de prendre mon temps, de nager quelques longueurs en plus, de me faire un shampoing et après-shampoing ou de papoter avec les autres nageuses, personne ne m'emmerde et je n'ai pas droit aux visages de 2m de long à mon retour. Hé, c'est même moi qui vais chercher les croissants avant d'aller nager (et je les mange après, bien sûr!).

Autre avantage non négligeable: j'ai des copines plus âgées. Le cliché ne ment pas: l'aquagym, c'est (surtout) un sport de mamies. Mais des chouettes mamies. Et moi à qui vieillir pose (parfois, un peu) problème, ça me fait un bien fou de les voir, mes copines. Parce qu'elles sont belles, elles sont dynamiques, elles n'abandonnent pas, elles sont drôles... moi quand je serai grande, je veux être comme ça! Et c'est rassurant.

Et la performance sportive, dans tout ça?

"Mon" cours d'aquagym est un cours sympa: pas de prof type ancien militaire au crâne rasé, pas de "coach" qu'on paie pour qu'il nous fasse souffrir, mais un petit prof de gym tout sympa et souriant. Sa devise: je vous propose de vous faire bosser dur, mais seulement si vous le voulez/pouvez. Certes, ça donne une ambiance qui tient parfois plus d'une cour de récré que d'un "vrai" cours sportif. De tous côtés, ça papote, ça discute, ça rigole... par contre, si toi tu veux suivre le rythme du prof, ben vas-y, et parions que la prochaine fois tu la ramèneras moins avec tes grands airs! Si tu suis le prof (ce que je peux toujours faire, youpie, trop fière!), tu sortiras de la piscine sur les genoux. Mais bien et sans douleur... que demande le peuple???

Finalement, moi qui n'ai jamais, mais alors JAMAIS été une grande sportive, je me suis (re)mise à faire de l'exercice régulièrement, pour la première fois depuis mes 18 ans. Et c'est trop gai... d'autant plus que quand je rentre, y a mon café qui m'attend avec mes deux pains au chocolat (t'as tout compris, je ne vais pas là pour perdre du poids mais pour me muscler, ce qui me permet de bouffer plus sans grossir, hi hi!). Une fois mon trou glycémique comblé, j'ai la pêche pour toute la journée.

Prochain hobby, les soirées bingo ou lotto?

 

Les commentaires sont fermés.