20/06/2014

Les cours sont finis. Et après?

Les cours sont finis. Et après? Que se passe-t-il dans les coulisses d'une école, une fois que les jeunes sont "renvoyés" à la maison (les pauvres)? C'est une question, entre parenthèses, que même nos ministres se posent, puisqu'ils nous laissent, année après année, de moins en moins de temps pour terminer l'année scolaire sereinement. Eux aussi se disent sans doute que commencer les vacances un 20 juin, c'est vraiment trop tôt.

Quand les cours sont finis, les profs peuvent enfin se bourrer la gueule faire le point sur l'année écoulée. Cela veut dire qu'il faut bien entendu corriger la montagne de copies qui leur échoie, puis faire les moyennes des différentes cotes. Puis on délibère. On se réunit en équipe pour pouvoir donner à l'élève un feedback sur son année scolaire. On y passe des heures.

Ensuite vient le moment de se bourrer la gueule réfléchir sur NOTRE année à nous, enseignants. Nombreux sont ceux parmi nous qui "profitent" de quelques jours sans délibés pour revoir leurs cours, réimprimer leurs syllabus et déjà planifier pour l'année suivante, histoire de tenter de se rapprocher, sinon de la perfection, au moins d'un niveau acceptable de qualité. Chez nous, on fait ça individuellement, puis en équipe lors d'une réunion qui dure en général toute la journée.

Puis c'est la fête la journée marathon: remise des bulletins, explications (parfois orageuses) des échecs, remise des diplômes aux élèves sortants (ouiiiiiiiiiiiiin, mouchoirs à prévoir cette année!)... pour terminer par la réunion de parents, où je prévois déjà le dialogue suivant:

  • - Comment est-il possible que mon petit chouchou aie raté son année?
  • - Parce qu'il n'en a pas touché une de toute l'année, Madame!
  • - Pourtant il m'a dit qu'il avait fait un effort... pas au début, certes, mais après!
  • - Oui, vous avez raison, il m'en a touché un mot: il m'a dit que depuis début juin (VERIDIQUE!!!!!!! On était le 10/06!) il travaillait dur.
  • - Et son effort n'a servi à rien?
  • - Ben non... apprendre une langue étrangère c'est comme jouer au foot, faut s'entraîner régulièrement! (Z'avez vu l'image proche de l'actualité???)
  • - Et comment se fait-il que je n'aie jamais été mise au courant de la situation de difficulté de mon fils?
  • - Ben... y a un truc qu'on remet à l'enfant en fin de période, vous savez, le bulletin? Il a été en échec toute l'année dans toutes les compétences, à peu de choses près... je pensais que le message était assez clair, mais vous n'avez jamais jugé bon de venir me voir pendant l'année.
  • - Oui mais...

En gros, c'est de ma faute, quoi! Je devrais personnellement téléphoner aux parents pour dire que le bulletin reflète peut-être un peu (juste un peu!) le (manque de) travail de leur enfant, c'est pas juste un papier qu'on envoie comme ça, parce qu'on aime couper des arbres! Je me réjouis déjà!

Après la réunion de parents, y a encore une réunion entre nous pour le calendrier de l'année prochaine... puis c'est fini. En attendant, je suis en plein dans le syndrome "avant-dernière semaine", la plus dure pour moi, parce que celle où y a un peu moins de boulot, du coup je relâche un peu la pression, du coup je me rends compte que c'était ça qui me tenait debout, du coup je m'écroule comme un vieux flan privé de son corset. ça ira mieux la semaine prochaine, mais là.... Enfin, y a des avantages quand même:

  • Faire la fête devient super économique: mardi passé j'étais bourrée rien qu'en corrigeant des copies, en buvant une menthe à l'eau! (d'ailleurs merci à la Coupe du Monde: après une journée aussi crevante, regarder un match de foot est l'occasion IDEALE de débrancher le cerveau, trop coooool!)
  • Je suis dans un brouillard permanent donc plus grand-chose ne m'atteint;
  • Vu que mon horaire change tous les jours je ne sais jamais exactement quel jour on est, du coup j'ai des bonnes surprises: hier j'étais persuadée qu'on était lundi, hé ben non!!!
  • Heu... c'était quoi, déjà, la question?

Allez, courage à tous ceux qui corrigent encore, courage à ceux qui bossent tout l'été, puis... puis c'est fini, j'ai plus rien à dire. Ah, si:

Vivement la sieste!!! (et il est 9h du mat', c'est beau, hein?)

09:04 Écrit par Catherine dans Mes tartines à moi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vie de prof |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.