23/07/2014

Demain mon cerveau s'arrête

Demain mon cerveau s'arrête. Fini les préparatifs, fini de planifier, fini de penser aux autres. Demain c'est mon corps qui agit, demain je ne penserai qu'aux kilomètres que je dois avaler, je chanterai pour meubler le silence de la radio cassée, j'irai rejoindre mon amie vers le sud.

Demain mon cerveau s'arrête. Pardon, amis déprimés, couples en rupture, familles en deuil, mais je ne vous emmène pas. Je pars me recharger pour mieux vous soutenir - après.

Demain mon cerveau s'arrête. Je ne penserai plus que je suis une mère indigne, une fille foireuse, une personne chiante et inefficace. L'auto-flagellation ça commence aussi dans le cerveau. Et ça s'arrête avec lui aussi.

Demain je pars vers d'autres horizons. Je pars me faire du bien. Je pars me recharger.

Demain l'année prochaine n'existera plus. Demain la prof insatisfaite restera ici. Demain je n'aurai plus besoin que d'un pied pour appuyer sur la pédale et d'yeux pour regarder DEVANT moi. Devant, pas (trop) derrière. Directement devant moi, pas des années à l'avance.

Demain les menaces qui pèsent sur mon départ seront derrière moi. Demain je serai sûre que oui, ça va se faire. Demain je n'aurai plus peur.

Demain je fous la paix au monde... en attendant que lui aussi me laisse tranquille.

Demain... inch Allah!

14:39 Écrit par Catherine dans Mes tartines à moi | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vacances |  Facebook |

Commentaires

Là, ça y est je suis sûre :-)
Pour moi ça commence aussi... Profitez bien du tout et du rien, bisous en pagaille et merci pour tout ce que tu m'as allégé ces derniers jours! Merci pour tout ce que tu es, que j'aime depuis si longtemps, et, y a pas de raison (!) pour bien longtemps encore :-)

Écrit par : Nata | 28/07/2014

Les commentaires sont fermés.