22/08/2015

Quand on décide de partir "loin"

Pour nos vacances, nous sommes plutôt des abonnés à la France - dans le sud, si possible. Nous avons déjà parcouru quelques régions, et toutes nous ont enchantés. Rien ne nous disposait donc à changer de destination pour nos vacances 2015.

DSC_0028.JPG

Sauf que des petits couacs dans notre vie perso nous ont empêché de réserver suffisamment longtemps à l'avance pour notre quinzaine de choix. Sauf que rien n'était à notre goût (ou dans nos prix!) dans les quelques maisons libres qu'on a vues... à part celle-ci, en Espagne, en Andalousie, dans la région de l'Axarquia. Les enfants n'étaient jamais allés en Espagne. Moi, j'y ai passé toutes mes vacances d'ado... et je rêvais d'y retourner depuis déjà un long moment. Nous nous sommes donc lancés.

Inutile de tourner autour du pot: le premier jour de voyage fut un enfer! Embouteillages monstrueux (quelle idée aussi de partir le premier samedi noir des vacances!) de Poitiers à la frontière espagnole (et pour ceux qui auraient oublié où se situe Poitiers:  

Monsieur Deux malade à partir... ben, de Poitiers, justement - bref, en plus des arrêts "bouchons", nous avons eu des arrêts vomitos assez fréquents. L'angoisse de la roue qui se barre - suite à un commentaire bienveillant d'un type qui roulait à côté de nous "votre roue va se détacher!!!!!" (je me suis dit si c'est le cas, je fais demi-tour et tant pis). L'heure d'arrivée prévue par le gps prêté par mes parents qui recule, recule, recule...  Les Pyrénées à traverser - très, très, très beau, mais un peu moins si on a un enfant quasi mourant derrière soi, qui doit réprimer les haut-le-coeur à chaque tournant... Et pourtant il ne s'est pas plaint une seule fois, le pauvre! Mais soit, au total, 20h de route, ce putain de premier jour... Arrivés à l'étape (nord de l'Espagne), nous étions même trop fatigués pour manger. Nous nous sommes couchés, et nous avons sombré dans le sommeil - après avoir vomi une dernière fois (Monsieur Deux).

DSC_0029.JPGEt pourtant, dès notre arrivée, à la fin du deuxième jour (2200 bornes, de chez nous, quand même!), deuxième jour nettement moins mouvementé, quand nous avons vu devant nous la maison, le paysage, la piscine, les montagnes environnant... tout fut oublié. Tout était encore plus beau que sur les photos. C'était magique...

Nous avions pourtant essayé de ne pas attendre trop de ces vacances. Après tout, les enfants grandissent, nous avons un ado, un "presque pré-ado", nous nous disions qu'ils n'allaient peut-être plus goûter les plaisirs de vacances à 5 comme avant. Et pourtant...

En revenant dans notre pluvieuse et froide petite Belgique (en perdant 20 degrés par la même occasion, en passant de 37 à 17°c!!!), nous avons pu constater une fois de plus que nos vacances étaient parfaites. Du soleil, plein de soleil. Une chaleur forte, mais sèche et avec du vent - on supporte super bien. Une grande piscine. Une maison isolée, donc du calme, de l'intimité, de la tranquillité. De doux moments à ne rien faire. Des apéros en famille, mise à l'heure espagnole pour quelques jours. Du temps. De la zénitude. Du bien-être, quoi.

Peut-être que l'année prochaine notre aîné trouvera ringard de partir juste avec ses vieux. Peut-être qu'on va devoir se rapprocher de la civilisation, l'été prochain. Ou pas. En attendant, si je devais résumer ces vacances en un mot, je dirais, je répéterais "parfaites". A en soupirer devant les photos. A vouloir y retourner - oui, même en voiture. A me dire que, finalement, la fin de ma vie, je la passerai en Andalousie, là-bas, où le soleil brille toujours...

Et, dans l'attente des prochaines vacances, nous nous sommes promis de nous rappeler ces moments, de ne pas uniquement les laisser dans l'album pour juillet 2016. On doit se dire que passer des moments harmonieux ensemble, c'est possible - à nous d'y mettre du nôtre pour que ça ne se limite pas à deux semaines à l'étranger par an... Ma bonne résolution de la rentrée? (mais ne dis-je pas ça chaque année?...)

Allez, pour celle-ci, on y croit!!!

 

07:30 Écrit par Catherine dans Mes amours et moi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances, vie à cinq, bien-être |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.