31/12/2015

En ce dernier jour de 2015

L'année 2015 touche à sa fin. Encore une année qui a filé sans qu'on ne le remarque... c'est qu'on d'vint vîe, ma bonne dame!!! Et puisque tout le monde en cette période y va de sa petite récap', à moi aussi le dernier bilan de l'année!

J'ai l'impression que je dis ça chaque année, mais j'ai trouvé 2015 une année un peu difficile... Pas la pire. Mais avec plein de hauts très hauts... et de bas très bas.

Au niveau perso, la première moitié de l'année a été aussi dure que l'hiver 2014. Râler, se sentir dépassée, pleurer en cachette, avoir l'impression qu'on ne survivra pas, se rendre compte que survivre devient l'unique objectif... puis dire "stop", je veux plus, je veux mieux, je veux autre chose.

L'acupuncture m'a, semble-t-il, vraiment bien aidée à ce niveau-là. J'ai réussi à passer le cap "fin d'année scolaire" sans vitamines, sans pétage de plombs majeur, et sans épuisement total. Et - à présent je peux le dire - j'ai remis ça en octobre, afin de prévenir ma chronique dépression hivernale... là aussi, il semble que le pari soit réussi. Certes, on n'a pas eu l'hiver du siècle question températures, mais les jours raccourcissent quand même. J'ai demandé confirmation à ma famille et oui, cet automne j'ai moins râlé, j'ai mieux géré, et même les plus vilaines périodes ont été mieux supportées. J'avais toujours une super sale tronche à la veille des vacances (faut pas demander des miracles, quand même!), mais le moral est resté là. Je deviens donc une convaincue de l'acupuncture - pour mon "cas", du moins. Donc la deuxième moitié de l'année m'a semblée beaucoup plus douce à porter... Merci Dr P.!!!

Du point de vue familial, je me dois de mentionner des vacances parfaites, et le bien qu'elles nous ont fait a duré bien plus longtemps que les (trop courtes) deux semaines sur place. En y pensant, on se sent encore bien. Nous avons imprimé nos photos (oui, on a toujours des albums en papier et des photos qu'on glisse nous-mêmes dans les pochettes!), et notre ami photographe nous a même fait le plaisir d'en sortir quelques-unes en grand... hé bien, les voir, c'est comme une bouffée d'oxygène. On a envie de se dire "on a été super heureux"... donc forcément, même quand ça va moins bien, on continue à croire que ça va revenir. Du positif en plein, donc.

Toujours pour la famille, des relations qui changent - forcément, avec des enfants qui grandissent. Des remises en question, parfois douloureuses, mais finalement positives. Nos chouettes enfants, notre belle relation (18 ans, Messieurs-Dames!), tout ça fait que ma tribu, ma maison restent le refuge qui recharge nos batteries. Merci mes amours, j'ai trop de la chance de vous avoir! Les fêtes de fin d'années, jusqu'à présent, ont été d'autres moments d'être bien avec vous - et j'ai enfin trouvé un jeu de société qui me plaît au point d'y jouer plus que 2 fois par an le 7 décembre!

Au niveau du "monde", évidemment, 2015 aura été l'année des deux attaques sur Paris. L'année où on pourrait croire que la barbarie a gagné. Puis-je continuer à espérer qu'il n'en est rien? Non... je le dois! Et je le veux. Sinon autant se brûler la cervelle tout de suite, et y entraîner mes enfants... Je pense qu'en tant que parent, on n'a pas le choix: on doit rester optimiste, si pas pour nous, pour nos mômes. Puis l'optimisme est dans ma nature, de toute façon: j'ai beau avoir un côté Don Quichotte, me dire que je ne me bats QUE contre des moulins à vents, à la longue, moi ça me sape... donc je préfère dire et croire que ça va finir par avoir un effet!

J'espère que 2016 sera une année éclairée. Que les accords de la Cop 21 seront respectés. Que les conflits un peu partout seront résolus - ou du moins en voie de... Que les gens arrêteront les massacres et les atrocités au nom d'un symbole abstrait - qu'ils relisent les écritures, bordel!

J'espère qu'en 2016 Mr un continuera sur la lancée de décembre - oublions les mois précédents. J'espère que Mr deux attendra encore un peu pour commencer sa crise de pré-ado (il a pas le choix, de toute façon, il doit attendre que son frère en sorte, on a fait un marché! wink). J'espère que Mlle trois continuera à être un rayon de soleil sur pattes - elle apprend à lire et elle a perdu une dent, et c'est toujours aussi génial de la voir découvrir le monde.

J'espère qu'en 2016 je serai toujours aussi amoureuse que fin 2015. J'espère que je vais savoir (pouvoir?) continuer à dire non et à poser mes limites, que ce soit au boulot (surtout!) ou à la maison (parfois un peu). J'espère que notre rêve/fantasme/virus va prendre un peu plus forme (more to come...).

Et vous, chers lecteurs, j'espère que 2016 réalisera une jolie partie de vos rêves.

Une très douce année à vous tous!

11:54 Écrit par Catherine dans Mes tartines à moi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvel an |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.