24/05/2017

Débordée, dépassée??? J'ai un truc!!!!!!

Bon, déjà j'avais mis "trucs", avec S, malgré que je n'en ai que UN... ça veut déjà tout dire...

Comme chaque année, c'est fin mai - oui, j'ai remarqué que fin mai arrivait chaque année, z'avez vu?

Bref... toi aussi, fais-toi passer pour gâteuse précoce parce que tu ne maîtrises plus ta langue maternelle...

Ce que je voulais dire, un peu maladroitement, c'est que chaque année à cette époque, c'est la même histoire dans ma vie pro et perso: c'est FULL MEGA TOTAL PLEIN!

Entre la fête d'école de Mr 1 (qui est la mienne aussi), celle de Mr 2, celle de Mlle 3 (pourquoi faire simple, après tout, quand on peut se compliquer la vie - moi j'vous l'dis, inconsciemment j'ai peur de m'emmerder...)... Entre le spectacle sport de Mr 1 (càd conduire, rechercher, soutenir, encourager etc...), les tournois de foot de Mr 2 (càd conduire, rechercher etc...), le brevet de Mlle 3 (ben oui, ici aussi!)... Entre les piles de corrections pré-examens, les piles de corrections d'examens, puis un magnifique projet mais super "time-consuming"... Entre mon sport à moi ("brevet" de 10 kms: J-13!!!), les amis, la logistique familiale, les vingt milliards de choses à penser pour vingt milliards de catégories différentes... comment fait-on, bon sang de bois, pour ne pas terminer complètement chèvre, sous Prozac et/ou sous cocaïne avant la date fatidique du 30 juin?

La solution? En un mot? Qui, de plus, est, je pense, un véritable mot français? (enfin... je crois)

On compartimentalise!!! On voit la vie comme une page à remplir, avec différents blocs de construction, de zones de texte (oui, j'ai bouffé de la mise en page pendant 48 heures, ça se voit?), UN A LA FOIS. Une marche, une zone, une tâche...

C'est ce que je fais pour l'instant: je vis plus ou moins une heure à la fois. Certes, ça ne me rend pas forcément beaucoup plus efficace (on manque parfois un peu de vue d'ensemble)... mais au moins je reste zen face à ma petite marche (et donc je fais le boulot qu'est sur la marche), alors que si je devais regarder la montagne, je me dirais juste AAAAAAAAARRRRRGGGGGHHHHHH!

"En mai, fais ce qu'il te plaît", qu'ils disaient!!! La bonne blague... Moi c'est plutôt "en mai, fais comme tu peux"!

En attendant, ma pile de choses à corriger n'augmentera plus avant la fin de la semaine prochaine! Je pense pouvoir bientôt dire que la quantité de travail ne va plus (trop) augmenter. Puis viendra le jour où ça va carrément diminuer... allez, encore une année où je pense que je vais survivre... Ouaaaaaaais!

(attention, je n'ai jamais dit que j'allais survivre en bon état!!! avec le temps j'ai appris à diminuer mes ambitions...)

Les commentaires sont fermés.