18/01/2018

La solidarité? Un crime en Belgique...

Ceci est une réaction à chaud. C'est contraire à mes "habitudes" d'écriture (je ne suis plus guère présente, certes, mais en général quand j'écris un billet, c'est qu'il a mûri un peu auparavant). Mais là je DOIS réagir.

Notre cher gouvernement est en train de plancher sur un projet de loi qui viserait à autoriser des perquisitions SANS MANDAT dans des endroits où logeraient des sans papiers. En outre, ce projet autoriserait également à perquisitionner chez des gens soupçonnés d'HEBERGER des sans papiers.

Je trouve que ce projet n'est pas complet: on devrait, en plus, encourager la dénonciation de ces mauvais citoyens qui osent ne pas laisser crever des (forcément) criminels devant chez eux, pourquoi ne pas proposer une récompense à ceux qui font leur devoir?

On devrait aussi réaménager les abattoirs chez nous, afin d'y parquer les sans papiers, en leur proposant une douche gratos: ça éviterait les frais de rapatriement, tant qu'à faire de faire des économies. Parce que les ramener chez eux pour qu'on les torture, que de frais pour pas grand-chose! Autant privilégier les circuits courts et le local! En plus ça donnerait du boulot aux chômeurs, qui se les roulent, c'est bien connu, en touchant leur rente mensuelle, bref, ça serait QUE DU BONHEUR, faire d'une pierre deux, trois, quatre coups! Aaaah, heureusement qu'y a des gens qui ont les couilles de prendre le taureau par les cornes! (ou le contraire)

 

"Blague" à part... je sais qu'accuser de fascisme les gens qui ne pensent pas comme nous est une tendance très commune. Il y a même une théorie, la loi de Godwin, qui la chiffre. Mais putain, je vois la deuxième guerre mondiale avec mes étudiants, et je remarque quand même quelques légères similitudes!!! Déjà, qu'on puisse proposer des lois en désaccord direct avec la Constitution belge, quand même... A quand un "Enabling Act" qui permettrait à Vrancken de tout décider sans que notre crétin de Premier Ministre ne doive l'excuser?

Je suis horrifiée. Outragée. Triste. Effrayée. J'ai le coeur qui bat à du mille à l'heure. Franchement, si c'est dans cette direction-là que va le monde, je n'ai plus envie d'y vivre. Ceci n'est pas une menace de suicide en direct, j'ai un peu des responsabilités et je dois continuer à y croire, mais moi qui ai toujours été super modérée (politiquement, en tout cas), super "civile", du genre à ramasser mes papiers par terre, voire ceux des autres, je commence à me demander si lancer des pierres n'est pas la seule solution pour mettre fin à la dictature des connards. Je ne me sens pas capable de faire de la politique moi-même, mais aider à faire place nette en foutant tout à la poubelle pour laisser la place à des gens honnêtes, ça commence à me démanger.

Je suis frustrée par mon manque de ressources, d'énergie, de courage, sans doute. En attendant, je vais particulièrement faire attention à pour qui je vote, aux prochaines élections. Parce que, franchement, c'est vraiment maintenant qu'il faut réagir. Dire NON, dire NON, BORDEL, c'est pas ce genre de monde qu'on veut pour nos gosses.

D'ailleurs appel aux belges qui me liraient toujours (merci les fidèles): je ne suis pas sur Facebook mais s'il y a des mouvements collectifs et citoyens pour dire MERDE et lancer des pavés, contactez-moi!!!

Merci d'avance à ceux qui y croient encore. Il FAUT continuer.

Voilà, c'était ma réaction à très, très chaud... mais là, je pense qu'il faut réagir avec ses tripes et avec son humanité. 

Les commentaires sont fermés.